Se connecter

ete44_restoRouler en véhicules de cette époque, c'est plonger dans l'ambiance de ces années! Ce sont de véritables machines à remonter le temps mais avant de rouler "casques au vent", il faut les remettre en état.

Alors voici nos véhicules et l'histoire de leur restauration :

En 2011 :

  • Les 4 flasques ont été brossées, traitées à l'anti-rouille et repeintes (sans être démontées). Merci à Jean-Pierre pour le coup de main et de pinceau! La peinture verte utilisée est de très bonne qualité mais elle est brillante! "Petit défaut" qui sera caché par les jantes des roues! Et la boue...
  • Autre chantier, il faut changer les garnitures de frein et là, soucis! Rien de disponible chez les revendeurs habituels, j'en trouve cependant un jeu sur Ebay (marque déposée, etc). Chaque plaquette est perforée en utilisant comme modèle une ancienne plaquette puis rivettée sur la machoire. Exercice d'habilité et de patience pour Jean-Marc car il y en a des rivets à mettre.

La situation :

Très classiquement, les remorques sorties de l'armée française ont l'anneau d'attelage en position "camion", c'est-à-dire dans la position "vers le haut". Cela induit que même derrière un 4X4, la remorque est inclinée vers l'avant...

Le souci peut-être a minima de 2 natures :

- le trou du graisseur a servi à souder l'anneau en position haute ou

- l'immobilisation prolongée a en quelque sorte soudé là-aussi l'anneau en position haute.

Comment corriger cet état de fait et revenir à la fonctionnalité disponible d'origine ?

Sur la carte grise, il est indiqué Jeep Willys MB avec une date de première immatriculation 1er Janvier 1942, comme tous les véhicules américains passés par l'armée française mais quand est-il vraiment ?

Un peu d'aide de la part de spécialistes nous est donc nécessaire pour vérifier la nature réelle de cette Jeep : Willys ou Hotchkiss ou un célèbre mélange issu des ateliers de l'armée française! Le guide de la jeep chez ETA de R Séjourné et C Chevalet sera notre expert.

D'abord le chassis : la traverse devant le moteur est ronde donc ce n'est pas une ford, il n'y a pas de renfort des bras du parechoc donc ce serait bien une willys. Mais il n'y a pas la plaque de sérialisation... Conclusion: chassis Willys avec travaux de décapage à prévoir pour retrouver son numéro de sérial!

Pour la caisse : le parebrise est clairement un Hotchkiss avec sa casquette. La caisse elle-même n'a pas des renforts intérieurs avant avec un angle vif donc ce serait une Willys. Le dessus des coffres à outils à l'arrière sont également plats et le logement du locquet est aussi Willys. Conclusion : caisse Willys avec parebrise Hotckiss. Et le capot moteur?

Pour le moteur : révision (reconctruction?) aux ateliers de la Maltournée, il y a leur plaque. C'est une 12 volts sans emplacement pour une 2eme batterie. Le marquage en relief du filtre à air est en anglais ainsi que sur la culasse. Conclusion : moteur Go Devil d'origine américaine.

Conclusion générale : c'est bien une Jeep Willys MB.

 

Depuis le retour "mouvementé" du Dodge sable au Corbier, nous avions constaté une sérieuse fuite de liquide de frein à l'arrière droit sur le dernier pont, donc les roues ont été retirées en Février avec Bertrand et Jean-marc puis l'hiver ...

Démontage aujourd'hui des "cloches" pour accéder aux cylindres de frein, mais seulement après avoir retirer les axes/cardans...

Et MAUVAISES SURPRISES, 2 ensembles de garnitures totalement mortes ! Donc démontage total avec Jean-marc et en prévision : une "réfection totale"...

Quelques photos du chantier nettoyé juste avant notre départ.

  • Dodge_frein_cote_droit
  • Clics: 2857
  • Dodge_frein_cote_gauche
  • Clics: 1930
  • Dodge_frein_jean_marc
  • Clics: 1778

Comme tous les camions, notre GMC doit passer tous les ans au contôle technique avec test de freinage et vérifications des points de sécurité.

Mais depuis 3 ans, il était immobilisé pour cause de prise d'air sur le circuit d'alimentation de notre 6 cylindres en ligne Perkins...

Ce problème réglé, les durites de freins donnaient des signes de grande fatigue... Changées !

Puis ce fut le mètre-cylindre de frein, puis la durite rigide en sortant.... En parallèle, nous avons aussi changé les 4 feux de gabarit de la benne.GMC_dec2009_2p

Et aujourd'hui, notre GMC a passé avec succès ces contrôles! Bravo aux mécanos !

Sous-catégories

Notre GMC 353 rallongé (benne de 4m) est une recontruction américaine de 1951, elle-même reconstruite en 1970...

Il est équipé d'un moteur diesel Perkins 6 cylindres et d'un ensemble hydraulique français.

Il a toujours son tachygraphie et il passe tous les ans son contrôle à la Drire. Cette année, réfection des freins pour "rester à niveau".

 

Nous l'avions acheté à la base pour faire la logistique de notre association :  voir dans la galerie photos, le rapatriement de la Nièvre d'une épave de Dodge et cela sous la neige...

Sinon, notre GMC a participé à la "Locomotion en fête" de 2006 sous une pluie sérieuse, mais dans la catégorie "camion" et non sur le plateau militaire.

"Arrivée de la petite dernière ! Une Willys de 1942... sur sa carte grise seulement bien sûr.

Elle est jaune alors pourquoi pas dans un premier temps, la présenter en jeep "Follow me!".

Deux exemples d'époque pour se donner une idée de notre objectif."

Remorques bien connues de tous ceux qui ont fait leur service national car toujours en activité depuis la WW2 !

La notre est en livrée "armée de terre centre Europe" et bien sûr en 24 volts avec une prise camion.

Elle est donc à restaurer !